New Generation
« Learning through play ; it is effective and ( FUN!) »
                             - Michel Paiement-
Volleyball Camps
Nouvelle Génération
“On apprend en jouant, ça c’est plaisant. ”
                     -Michel Paiement-

Plaisir  Passion  Patience  Persévérance  Positivisme

L’excellence en volleyball, c’est à Shediac qu’on l’apprend !

Jeudi 13 septembre 2012

Trente-huit participants provenant du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique ont pris part au deuxième camp annuel de volleyball de Shédiac qui a eu lieu en juillet dernier, à l’école Monseigneur François-Bourgeois.

Succès sur toute la ligne au deuxième camp de volleyball de Shediac

SHÉDIAC – Le deuxième camp annuel de volleyball de Shediac a eu lieu les 24, 25, 26 et 27 juillet derniers, à l’école Monseigneur François- Bourgeois.

Des jeunes du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique ont pris part au camp, lequel fut un succès sur toute la ligne, a fièrement annoncé l’organisateur de l’événement, Robert Grandmaison.

En 2012, le nombre maximum de participants et participantes fut réduit à 38, en dépit d’une liste d’attente considérable (comparativement à 60 en 2011). Ce nombre fut respecté et a permis aux jeunes de pouvoir maximiser le nombre de contacts et de réduire considérablement le temps d’attente.

Pour une 12e fois dans l’histoire du camp, l’entraineur invité était l’ancien membre d’Équipe Canada, Éric LeBreton. Les jeunes ont beaucoup apprécié sa présence. Son professionnalisme, ses qualités de pédagogue et sa passion sont des aptitudes requises afin de pouvoir offrir aux jeunes un encadrement de qualité supérieure.

Les jeunes ont apprécié le niveau d’intensité, les collations santé, les trois repas fournis, les tournois intérieurs et extérieurs (plage Parlee), le t-shirt souvenir, le certificat de participation et les photos.

«Ce camp est vraiment le fun et on apprend beaucoup. On n’a pas à faire des push-ups ou courir les lignes si on fait une erreur. On nous corrige immédiatement et de façon calme», a déclaré une participante.

«Chaque année, on fait des nouvelles choses. C’est très motivant et on ne perd pas de temps. Merci à Robert et Éric pour l’excellent camp», a déclaré une autre.

Selon Robert Grandmaison, il est essentiel d’avoir un ratio entraineur – athlète le plus bas possible. Lorsqu’il était l’entraineur des Aigles Bleues de l’Université de Moncton, il a dirigé pendant six étés le camp annuel. Le camp a déjà accueilli 125 participants et le nombre d’intervenants se chiffrait à 16 (ratio 1-8). Au camp de Mathieu Martin (de 1997 à 2010), 137 jeunes ont pris part au camp de 2009. Dix-sept intervenants étaient présents, ce que donnait un ratio de 1-8.

Le troisième camp de volleyball MFB aura lieu les 22, 23, 24 et 25 juillet 2013. Le nombre maximum de participantes demeurera à 38 et le nombre d’intervenants augmentera de 1 par rapport à 2012 (ratio 1 – 7.6).

«Nous allons nous assurer d’offrir un camp de grande qualité en 2013. Il faut continuer de tenir en ligne de compte qu’il y a trois types d’apprenants (visuel, auditif et kinesthésique) et de bien nourrir les apprenants en tenant compte du développement physique, mental, cognitif, éthique et émotionnel de chaque athlète», a conclu M. Grandmaison, le seul entraineur francophone en Atlantique possédant un niveau 4 en volleyball.

Cet article a été écrit le Jeudi 13 septembre 2012 à 08:53 et est classé dans Actualités. Vous pouvez suivre toutes les réactions par le flux RSS 2.0.